Prix Louise-Weiss 2023 – Cérémonie de remise des prix

Ouvert cette année à la composition en langues française, anglaise et, nouveauté, espagnole, de genre littéraire libre (poème, nouvelles…), le Prix Louise-Weiss  de littérature a pour but d’encourager tant l’écriture de textes que leur lecture et leur sélection par l’ensemble de la communauté estudiantine. Au total, 16 textes présélectionnés par les jurys ont été soumis à la lecture (avec traductions) puis au vote électronique des étudiant·e·s de l’Université de Strasbourg.

« Il me semble que dans les textes les gens peuvent être vraiment libres : voyager dans le passé et prédire l’avenir, découvrir les secrets de la réalité et inventer des mondes fantastiques. Et ce sont les écrivains qui peuvent captiver les autres avec leurs fictions et les transporter dans leurs mondes libres. Les chemins qui vous mènent vers les autres, ce sont des concours, des livres, des spectacles, des films : ils peuvent donner des ailes à vos textes, les rendre libres. Par conséquent, cela vaut la peine d’essayer d’envoyer ses textes aux concours. Mais sur le chemin de « la liberté », il y a tant d’obstacles. Ils prennent la forme de l’incertitude, du désespoir, de la tentation, du mensonge, de la peur… Le monde des écrivains peut ressembler à un ordre chevaleresque. Parfois, écrire librement peut être dangereux, même écrire dans sa propre langue, je le sais. Mais si je pouvais remonter le temps, je choisirais quand même ce métier incroyable. »
Neda Nejdana, marraine du Prix Louise-Weiss 2023

« Entre libres et livres, seulement une lettre d’écart, c’est peut-être un hasard et peut-être pas, on est libres d’écrire, et dans la liberté d’écrire, on peut être libres de partir, libres de rester, libres de choisir, libres de prendre la parole, libres de choisir sa langue, libres de choisir ses mots, libres de se taire, libres de se livrer – comme une pizza, libres de se délivrer – d’une captivité sans langue -,  libres de délivrer une langue, libres de laisser se délabrer une langue, libres de s’enlanguer, libres de se désenganguer, libres de se désengager, de s’engager, libres… »
Marina Skalova, marraine duPrix Louise-Weiss 2023

Cérémonie de remise des prix : annonce des lauréats
Mardi 09 mai| 12h30 au Studium, salle in Quarto (campus Esplanade) → et en ligne à partir de 14h sur : https://prix-louiseweiss2023.unistra.fr/
Entrée libre


Proposé par la Faculté des langues et la Faculté des lettres de l’Université de Strasbourg, avec la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, Écrire l’Europe – Prix Louise Weiss est porté par le Service universitaire de l’action culturelle avec le soutien de la Drac Grand Est, de la Maison d’édition scientifique – Presses Universitaires de Strasbourg, et le Service des bibliothèques de l’université.

Notez cette page
×