▷ Pour la première fois les dons pour l’Ukraine seront transportés en train, depuis Strasbourg

Bientôt un mois que le conflit en Ukraine a démarré et que les camions remplis de dons partent – en majorité vers la Pologne – pour aider la population locale. Mercredi 23 mars, pour la première fois en France, c’est un train qui va partir de Strasbourg pour acheminer de l’aide en direction de la Roumanie.

500 palettes contre 33 pour un camion

C’est derrière un immense hangar situé au port du Rhin que se cache le quai et les onze wagons de marchandises. Il a été mis à disposition par la SNCF et facilite grandement le travail de la Protection civile.

C’est un hangar rempli de dons qu’il faut désormais charger © Radio France
– Jules Hauss

“Chaque wagon peut contenir 44 palettes, contre 33 pour un camion. Ce sont donc près de 500 palettes qui vont quitter nos entrepôts d’un coup”, se réjouit François-Xavier Delaunay, le directeur aux affaires générales.

L’autre avantage est financier. “Ce train est fourni gratuitement par la SNCF, alors que nous payons le transport par camion. Et puis c’est une alternative beaucoup plus écologique”, poursuit-il.

Une arrivée dans cinq jours en Roumanie

Pour charger le train, c’est un véritable ballet de transpalettes que dirige Nathan Weimer, le responsable logistique de l’association. “C’est un challenge, parce que c’est une innovation. Au total, près d’une trentaine de personnes vont bosser toute la journée et toute la nuit pour remplir les wagons et que le train parte à l’heure.”

Une trentaine de personnes vont travailler toute la journée du mardi 22 mars pour charger le train
Une trentaine de personnes vont travailler toute la journée du mardi 22 mars pour charger le train © Radio France
– Jules Hauss

On y retrouvera des produits d’hygiène pour la population locale, des médicaments et des outils médicaux pour les soignants, mais aussi des groupes électrogènes, très utiles pour les secours sur place. Dans cinq jours ils arriveront dans la ville de Tulcea, à l’Est de la Roumanie. Une première pour la Protection civile qui envoyait jusque-là ses camions en Pologne.

Chaque wagon peut contenir 44 palettes, soit 11 de plus qu'un camion
Chaque wagon peut contenir 44 palettes, soit 11 de plus qu’un camion © Radio France
– Jules Hauss

“On s’est rendu compte que l’immense majorité des convois partaient pour la Pologne. Il y a une sorte d’engorgement sur place. La Roumanie a également une frontière avec l’Ukraine et très peu de dons y sont envoyés. Ça nous permet de toucher plus facilement l’ensemble de la population ukrainienne”, éclaire François-Xavier Delaunay.

Les voyages ont vocation à se répéter. La SNCF pourrait fournir un nouveau train dès la semaine prochaine et poursuivre ainsi l’opération jusqu’à écoulement des dons. Selon la protection civile, il reste encore 8 000 à 10 000 palettes de dons à envoyer. L’association appelle plus que jamais à fournir une aide financière, plutôt que matérielle, pour soutenir son action.

4.9/5 - (398 votes)
French FR English EN German DE Italian IT Spanish ES Chinese (Simplified) CN
×