▷ Les Ukrainiens de Strasbourg inquiets face à la menace russe

Des anges en papier blanc, et les portraits des manifestants de la place Maïdan abattus par les forces de l’ordre, en 2014 à Kiev. Ce samedi matin, une vingtaine de personnes se recueillent devant les grilles de la représentation permanente de l’Ukraine au Conseil de l’Europe. Une cérémonie en hommage à ces martyrs, et l’occasion de prendre le pouls de la communauté ukrainienne de Strasbourg, au moment où la crise diplomatique et militaire avec la Russie approche du point de non-retour.

Le représentant permanent de l’Ukraine au Conseil de l’Europe, Borys Tarasyuk © Radio France
– François Chagnaud

Entre les évènements de 2014 et la crise actuelle, il existe “un lien logique évident”, assure le représentant permanent de l’Ukraine au Conseil de l’Europe, Borys Tarasyuk après son discours d’hommage.

L’inquiétude des Ukrainiens de Strasbourg

Vassily se recueille, un ange en papier à la main. Une partie de  sa famille vit toujours en Ukraine. “J’ai trois enfants. Deux d’entre eux ont l’âge de s’enrôler dans l’armée. Et ils se battront si c’est nécessaire. Mais pour l’instant ils restent très positifs. Ils ne croient pas que la Russie va attaquer. Il faudrait être complètement fou pour attaquer l’Ukraine”, livre ce quadragénaire confiant au regard bleu acier.

Une folie dont serait capable le président russe, que certains ici n’hésitent pas à appeler “Adolf Poutine”. Pour d’autres, la guerre a déjà lieu, sous nos yeux et depuis bien longtemps, estime la présidente de l’association périscolaire l’Ecole ukrainienne de Strasbourg, Olga Vavrynchuk : “Pour nous cette guerre dure depuis des siècles et est entrée dans sa phase active depuis 2014.” Elle se fait un sang d’encre pour sa soeur et sa mère. “Ma soeur travaille, elle ne peut pas quitter Kiev. Elle est très inquiète pour sa fille et moi pour ma nièce. Mais dès que la situation dégénèrera elles viendront nous rejoindre et nous les hébergerons”. 

Hommage des Ukrainiens de Strasbourg aux martyrs de la place Maïdan
Hommage des Ukrainiens de Strasbourg aux martyrs de la place Maïdan © Radio France
– François Chagnaud

La Russie va-t-elle envahir l’Ukraine ? Marie-Sophie Mykicz, secrétaire générale de l’association Promo Ukraina et l’une des doyennes de cette communauté refuse de faire un pronostic. Mais sa connaissance de la sanglante histoire liant l’Empire russe, l’URSS, la Fédération de Russie et l’Ukraine lui laisse peu d’espoir. “On ne sait pas à quoi s’attendre. En tout cas, il y aura des morts”.

Les sommets diplomatiques, à l’instar de l’entretien téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ce dimanche, vont s’enchaîner cette semaine pour tenter de trouver une issue à la crise.

4.8/5 - (241 votes)
French FR English EN German DE Italian IT Spanish ES Chinese (Simplified) CN
×