▷ Jean Castex inaugure le nouvel ENA à Strasbourg

Jean Castex a inauguré ce vendredi matin l’Institut national du service public (INSP) à Strasbourg. Ce nouvel institut remplace l’ENA et souhaite s’ouvrir davantage à des candidats de tous les horizons. Ce ne sera pas “une révolution, mais une amélioration” a d’emblée précisé le Premier ministre, mais elle reste “la plus importante réforme de l’Etat et de la haute fonction publique depuis 1945“.

La fonction publique supérieure doit mieux représentée le pays dans sa diversité.

Aujourd’hui, 20% des classes sociales les plus favorisées fournissent 70% des cadres de la haute fonction publique, “nous devons améliorer cela”, a expliqué Jean Castex. Il n’y a que 30% des femmes qui réussissent le concours externe de l’ENA. “La fonction publique supérieure doit mieux représentée le pays dans sa diversité (…) Tout est trop segmenté, chacun est dans son couloir de nage, cela ne correspond plus à ce qu’est la France d’aujourd’hui (…) il faut réformer”. 

Plus de diversité

En terme de diversité, le Premier ministre a parlé de la mise en place des “parcours talents” : 15% des places du concours externes sont désormais réservés à des élèves des classes préparatoires “talents”. Un millier de places seront ouvertes au total pour les classes préparatoires de cette filière dans 74 établissements partout en France. La part des boursiers sera accrue. Il représente 37% de l’actuelle promotion : “On essaie de rattraper un certain nombre de handicaps (…), on nous a accusé de brader, mais voyez le résultat !” poursuit le Premier ministre.

Sur le fond de l’enseignement, Jean Castex estime qu’il faut “faire reculer la prédominance du droit et de l’économie au profit du mangement des ressources humaines et sociales“.

4.8/5 - (264 votes)
French FR English EN German DE Italian IT Spanish ES Chinese (Simplified) CN
×