▷ En Alsace, le nombre de voitures électriques a presque triplé en un an

Tous les jours, Stéphane fait la route entre Seltz et Strasbourg pour le travail, en voiture électrique : 120 kilomètres aller-retour, et de belles économies à la fin du mois. “Par rapport à une voiture thermique, je dépense 25% d’argent en moins”. Et ce, sans faire l’impasse sur la vitesse. “Je conduis comme avec une voiture diesel ou essence. Si je baisse ma vitesse de quelques kilomètres/heure, j’économiserais encore plus”. C’est déjà sa troisième voiture électrique, et il n’envisage pas de revenir vers le thermique, “sauf si les taxes sur l’électrique augmentent”. 

Lui a sauté le pas au nom de l’écologie, pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Un argument plutôt secondaire pour Valérie, qui a acheté une voiture électrique il y a un an “pour faire des économies surtout”. Elle s’en sert pour de petits trajets, et s’en dit “plutôt satisfaite”. Seul point noir à ses yeux : “les bornes de rechargement, ce n’est vraiment pas terrible ! Il y en a très peu, et elles sont prises d’assaut. Résultat, je recharge ma voiture chez moi tout le temps ou presque”. 

L’électrique explose en Alsace

Le nombre de bornes de recharge publiques semble en effet sous-dimensionné en Alsace. L’Union française de l’électricité en recense une pour 22 voitures dans le Bas-Rhin, et une pour 35 dans le Haut-Rhin. C’est un des taux les plus élevés de France. “Il faut dire qu’on part de loin”, rappelle Yoann Nussbaumer, fondateur du site strasbourgeois ChargeMap et spécialiste de la voiture électrique. “L’Alsace a été pionnière sur l’électrique il y a une dizaine d’années, avant de s’endormir et de se réveiller fortement depuis quelques mois.” Depuis le mois de mars 2021, le nombre de voitures électriques a en effet quasiment triplé dans les deux départements. 

Un engouement lié à un contexte favorable, constate Yoann Nussbaumer. “Il y a la hausse des prix du carburant, qui pousse les gens à se questionner sur leur rapport au diesel ou à l’essence. L’offre en matière de véhicules électriques s’est aussi beaucoup diversifiée, les conducteurs ont beaucoup plus de choix qu’avant. Et il y a encore beaucoup d’aides à la conversion, régionales et nationales, dont on peut bénéficier.” La Région Grand Est propose ainsi une aide allant jusqu’à 4.000 euros, pour acquérir une voiture électrique ou propre aux habitants de zones rurales.

Retrouver nos locations sur :

Locations Strasbourg

Retrouver nos colocations sur :

Colocation à Strasbourg

Retrouver nos logements étudiants sur :

Logement Étudiant Strasbourg

5/5 - (19 votes)
French FR English EN German DE Italian IT Spanish ES Chinese (Simplified) CN
×